Le potager

En 2002, Yves et Annabel Bienaimé, après d’énormes travaux de remise en état, ouvrent le Parc de la Faisanderie, domaine de 3 ha situé au cœur de Chantilly, sous le nom de Potager des Princes, Ce site historique puise sa richesse et son élégance dans un harmonieux mélange entre le végétal, l’animal et le minéral.
Le Potager

Le parc

Les jardins
Le potager
Les structures

Les légers vallons et pentes douces offrent une perspective sur les différents styles de jardins qui composent le parc : jardin japonais, jardin d’Eden (avec de magnifiques peintures), jardin kitch (royaume des nains en poterie), jardin de Topiaires en forme de jeu d’échecs… Mais aussi un jardin exotique, un jardin romantique, un labyrinthe de bambous, des vergers, etc… Le tout agrémenté de magnifiques arbres aux essences diverses.

Dans l’esprit des jardiniers de Louis XIV, les Bienaimé créent un potager constitué de carrés bordés de rangées de pavés et de pommiers en cordons, d’un verger à noyaux et d’un verger à pépins. Ces carrés accueillent au long des saisons, des plantes aromatiques, médicinales, des légumes anciens… et de nombreuses fleurs. L’ensemble est ponctué de panneaux explicatifs et pédagogiques.

Au XVIIe et XVIIIe, les parcs et jardins se devaient de posséder d’innombrables jeux d’eau ainsi que des fabriques décorées de treillages. Le Potager des Princes s’en est inspiré pour la reconstruction de cascades et fontaines, ainsi que la création de magnifiques « fabriques » : un théâtre, une guinguette, un kiosque et au bord de l’étang, un temple gréco-romain qui rappellent le passé galant de la faisanderie. Des statues et gloriettes en bronze ou en pierre, une grotte et petits ponts complètent l’ensemble.

Le Potager

Son histoire

UNE FOLIE DU XXIème siècle

Le Potager des Princes est né de la passion et de l’investissement d’un couple, Annabelle et Yves Bienaimé qui ont sauvé d’un projet d’urbanisme, ce parc de 3 hectares et sa faisanderie à l’abandon.

Ces 2 mécènes, toujours sans aucune subvention, ont également créé Le Musée Vivant du Cheval à Chantilly et celui de la Basse-cour en Normandie.

 

Le Potager des Princes se trouve à l’emplacement

d’une ancienne faisanderie que Le Grand Condé avait fait construire en 1682, dans les jardins du château de Chantilly. André Le Nôtre en dessina le parc, en y imprégnant son style entre  perspectives, bassins et terrasses.
En 1773, Louis-Joseph de Bourbon transforme la faisanderie en « Pavillon Romain » dit « Salon de Rafraîchissement ».
Puis en1793, la Faisanderie est vendue comme bien national et reste pendant 160 ans une propriété particulière.

Elle deviendra, à la fin du 19èmes, la première clinique vétérinaire équine qui servira de modèle à celle d’Alfort.
L’expansion de la ville de Chantilly après la Révolution Française verra la destruction des jardins à l’exception de la Faisanderie et de son parc, abrités derrière de hauts murs.
L’ensemble sera inscrit comme « monument historique » en 1975.
Au début des années 1990, un projet d’urbanisme prévoit la construction de 58 maisons dans le Parc de La Faisanderie. Chose absolument inimaginable pour les Bienaimé, amoureux du patrimoine, qui avec leurs propres deniers, rachètent le parc en 2000 – dont il ne reste alors que les terrasses et les 2 bassins éventrés – afin de le réhabiliter et pouvoir ainsi partager ce trésor avec le public.

Dans sa vie, Yves Bienaimé a toujours cherché à retrouver l’âme des endroits dont il a eu la charge. Il consulte alors tout ce qui se rattache à l’histoire des lieux, notamment des plans des XVIIème, XVIIIème et XIXème siècles, afin de redonner au parc ses perspectives disparues, tout en lui conservant son esprit romantique et bucolique.Est alors créée une symphonie de 25 jardins dont un jardin exotique et ses bananiers, un jardin japonais, un labyrinthe de bambous, une roseraie ou encore un jardin de plantes médicinales.
Un potager fleuri entouré de pommiers et poiriers côtoie, comme au temps du Grand Condé, les vergers et la figuerie. Au bord de l’étang se dresse également un temple gréco-romain qui rappelle le passé galant de la faisanderie. De magnifiques jeux d’eau agrémentent le décor ainsi qu’une rocaille fantastique dressée sur une île.
Les magnifiques efforts de réhabilitation sont vite récompensés car dès l’ouverture au public deux ans plus tard, le prix du «Site touristique» 2002 puis le label «Jardin remarquable», sans oublier un prix, décerné en 2005 par la Société nationale d’horticulture de France, sont remis au Potager des Princes.

Yves Bienaimé  renoue avec les goûts simples qui ont compté dans son enfance : ceux du potager, des fruits, de la basse-cour et des jeux.

Il a donc voulu que son parc soit aussi le paradis des enfants et des animaux. Est alors inauguré en 2002, le Musée de la Basse- cour naine et de nombreux pensionnaires arrivent au Potager et s’y promènent en semi-liberté : lapins, moutons, chèvres, paons …

Il développe des attractions ludiques et éducatives pour permettre à toute la famille de se cultiver en flânant dans les allées grâce aux panneaux pédagogiques, peintures sur la faune et la flore, ou bien de s’amuser avec les nombreuses animations ludiques et uniques partagées avec les animaux.

Comme il n’y avait plus de théâtre à Chantilly depuis la Révolution de 1789. Yves Bienaimé construit le théâtre de la Faisanderie donnant sur un plan d’eau dont Jacques Weber dira :

«C’est le plus beau théâtre romantique à taille humaine. Quand on est acteur, on se demande si le public vient pour l’acteur ou bien pour le cadre.». Le Festival de la Scène au Jardin s’y produit chaque année avec des pièces et des comédiens illustres et d’autres spectacles s’y produisent le reste du temps.

Yves Bienaimé

 

Le Potager des Princes, l’un des derniers vestiges du parc des Princes de Condé, existe toujours grâce à la volonté, la passion et l’engagement personnel de la famille Bienaimé.

Yves Bienaimé a créé et porté au succès le Musée Vivant du Cheval de Chantilly; il continue avec le Potager des Princes qu’il anime et fait visiter avec toujours autant de passion et d’enthousiasme.

Le Potager

Un jardin de tous les records

Textes & photos à venir